pour

Retour

Tahiti... la nouvelle cythère

CLIC pour agrandir.

 Le marché de Papeete : un must

Couvrant près de 7000 m2, le marché regroupe une section réservée à la vente des fleurs et une autre aux fruits et légumes. Tout autour de l'enceinte extérieure, c'est le domaine des marchands de tissus et de pareos, ainsi que celui des vendeurs de couronnes et de chapeaux. A l'entrée principale, s'étend la halle aux poissons et aux viandes. Le premier étage est consacré exclusivement à l'artisanat.

Le marché de Papeete, reste très certainement un des derniers endroits où rencontrer la Polynésie authentique. Ici, on vit depuis toujours au rythme des années langoureuses, des années où le peuple tahitien s’ouvrait au monde, fier de ses coutumes, riche de son accueil inégalable et tout simplement heureux de vivre... C’est ici que nous vous convions pour une demi-journée pas comme les autres...

Le marché demeure le vrai pôle d’attraction de la ville, avec son âme irremplaçable et son histoire. L’animation y est perpétuelle. L’ambiance bat son plein chaque jour, de 4h du matin à 18h. Ce lieu de vie, haut en couleurs et riche en émotions, reste le centre historique, culturel, et social, de Papeete. Chaque matin, les animateurs du marché viennent des districts lointains du tour de l’île. Si le marché a été rénové il y a une dizaine d’années, la nouvelle architecture a su conserver l’atmosphère et le charme d’antan, avec des stands colorés et de nombreuses échoppes d’artisanat. Sur plus de 7000 m2, il propose à ses visiteurs une palette complète de la vie authentique polynésienne. Voilà les marchands de fruits et de légumes. A coté des produits du terroir (uru, ignames, taro, patates douces, pota, racine de gingembre, bananes fei, bananes sucrées Hamoa, oranges, ananas, citrons verts, mangues, pamplemousses et pastèques), on cotoît des fruits typiques qui interpellent : les goyaves, corossols, barbadines, caramboles, quenettes, ramboutans, tamarins ou pommes cannelle offrent une palette extraordinaire de senteurs différentes et nouvelles. Beaucoup de produits sont vendus à la pièce. N’oubliez pas de vous munir de pièces et de billets en petite coupure, bien plus appréciés par les marchands que le chèque suspect... Quant aux cartes de crédits, n’y songez même pas... Nous sommes au marché !

CLIC pour agrandir.Un peu plus loin, voilà les étales des poissonniers: Thons, bonites, mahi mahi et espadons semblent toiser, leurs congénères plus menus : paihere, ature, iihi, vete, oiri, parai, tarao, moi, etc... Les variétés sont tellement nombreuses qu’il serait vain de toutes les citer. Le prix du poisson est affiché chaque jour selon des règles strictes et peut varier du simple au double en fonction des saisons de pêche. Les meilleurs moments pour acheter le poisson sont les heures de retour de la pêche, tôt le matin, ou en fin d’après-midi, juste avant la fermeture. Les grands spécimens sont disposés sur des trépieds métalliques. Les poissons du lagon sont harmonieusement étalés sur de grandes tables. La couleur vive des poissons perroquets (uhu, pahoro) et des rougets (iihi) apporte une jolie touche de couleur au cœur des étals. Découvrez aussi les fruits de mer polynésiens : langoustes, crevettes, chevrettes (crevette d’eau douce) ou crabes, et les moins connus comme les vana, des oursins vendus en petits pots, ou les pahua, les fameux bénitiers. Les bouchers du marché vous feront découvrir l’extraordinaire petit cochon rôti, caramélisé sur la peau, qui fait partie du summum de la tradition culinaire polynésienne, déjà appréciés et mentionnés dans les récits des explorateurs du XVIII ème siècle.

De l’autre côté, vers le front de mer, voici le paradis des fleurs : Tiare Tahiti, taina, tipanie et autre pitate (jasmin local) donnent le ton. Ici c’est le royaume des senteurs. En fermant les yeux, on se croirait au fond d’une vallée paradisiaque. Les opui rouge vif, les hibiscus aux teintes variées et les monettes d’un jaune éclatant, encadrés de fougères odorantes (maire), s’instaurent en bouquets merveilleux. L’art des marchands de fleurs consiste à créer des arrangements éclatants. Ne manquez pas les orchidées, dont les variétés locales sont parmi les plus rares et les plus belles au monde.

Montez absolument AU PREMIER ETAGE...
pour découvrir les stands des artisans qui viennent de toutes les îles pour proposer leurs nombreuses merveilles : chapeaux tressés des Australes, sculptures marquisiennes en pierre ou en bois. Les tiki, statuettes des dieux ma’ohi s’étalent à la vue générale à côté des tapa (dessins traditionnels sur de l’écorce d’arbre) finement décorés. Plus loin, des casses-têtes et des lances habilement ciselées rappellent le passé guerrier... Au fond d’un stand, vous aurez peut-être la chance de dénicher un pahu de cérémonie (grands tambours) des îles Australes. Vous trouverez aussi des peue, ces nattes en fibres végétales (essentiellement en niau ou pandanus), qui soulignent l’habileté extraordinaire de ces vieilles femmes, expertes en vannerie. Quant aux paniers, vous trouverez des o’hini, utilisés pour stocker les fruits ou des légumes à la maison, des pau’a pour transporter les taro ou les uru, des taporo, pour le poisson et bien entendu des paniers plus classiques à double anse, pour faire ses courses. Ne ratez pas les merveilleux tifaifai, étonnants patchworks aux dessins oniriques ou naïfs, qui ont inspiré le peintre Matisse, lors d’un séjour en Polynésie dans les années 30, et bien entendu Gauguin, qui a fondé une partie de son œuvre sur l’étonnante composition de couleurs de ces draps de lit traditionnels. Vous trouverez aussi des tapa, habilement peints de motifs géométriques ancestraux, sans oublier la gamme des huiles de monoi.

Le marché recèle encore de nombreux trésors, mais vous aurez vite compris que le plus grand d’entre eux réside dans le contact qui s’établi entre vous et la population chamarrée de l’endroit. Profitez amplement de ce moment de détente en vous laissant guider par vos sensations. Ne vous pressez pas, prenez le temps de flâner une demi-journée.

 Voir notre article sur « Un livre consacré au marché de papeete »

Ile de Tahiti

Guide touristique & Opérateur de Voyages
Tahiti Guide est une marque déposée
© 2017 Tahiti Zoom & Lodrez