pour

Retour

CLIC pour agrandir.Le sens de la Fête

Les chants, la musique, la danse marquent la vie de la Polynésie et accompagnent les fêtes populaires et les cérémonies. A l'arrivée des missionnaires, les danses traditionnelles considérées comme impudiques furent interdites. Cependant les fêtes populaires reprennent avec l'arrivée des Français, notamment lors de l'instauration de la fête du 14 juillet qui devint plus tard le Tiaurai (juillet), en associant aux cérémonies officielles des courses de pirogues, des danses et des chants polynésiens.

A la fin des années 70, à la tradition se mêlent l'innovation et la création. Le Tiaurai change de nom et devient: Heiva i Tahiti. La préparation du Heiva dans les villes et villages fait entendre les chants, les instruments de musique.(voir Rubrique: Musiques, Chants, Danses). A la fête traditionnelle de juillet viennent s'ajouter des mini-heiva dans d'autres îles. Les touristes peuvent régulièrement assister, dans les hôtels  à des spectacles de qualité où des groupes de danseurs proposent ces différentes danses. 

CLIC pour agrandir.Le Heiva : Les manifestations du folklore traditionnel, chants et danses notamment, battent leur plein pendant le Heiva, les grandes fêtes de juillet qui durent plus d’un mois. Des milliers de participants se mesurent dans des épreuves sportives et culturelles. Les groupes de chants (himene) et de danses (otea) se retrouvent chaque soir sur la place To’ata, à Papeete, pour se mesurer au cours d’une joute colorée. Au son des to’ere et des pahu (tambours), chaque groupe propose un spectacle, racontant d’anciennes légendes. Les formations de himene (chants) se succèdent sur la scène pour offrir aux spectateurs des chants polyphoniques uniques au monde.

 

Et aussi...

Le rythme et la musique dans le sang ...

CLIC pour agrandir.Ne manquez pas les autres manifestations, dont le concours de préparation de coprah, le concours du lever de la pierre, les courses de porteurs de fruits, la reconstitution historique au marae, la marche sur le feu, le lancer de javelots, et bien entendu les courses annuelles de va’a (pirogues). Le village des artisans accueille également les visiteurs en leur proposant des démonstrations de tressage et de vannerie, de tifaifai (patchwork), de la cuisine, les secrets de la médecine traditionnelle, la confection de costumes anciens, etc.

 

Retour


Guide touristique & Opérateur de Voyages
Tahiti Guide est une marque déposée
© 2017 Tahiti Zoom & Lodrez