pour
 

Retour

Les Arenophiles


Parmi les touristes qui viennent visiter nos îles, nombreux sont ceux qui repartent avec dans leurs valises un «échantillon» de sable prélevé sur la «plage de leurs rêves»...

CLIC pour agrandir.Parmi les touristes divers et variés qui viennent visiter nos îles, nombreux sont ceux qui repartent avec dans leurs valises un «échantillon» de sable prélevé sur la «plage de leurs rêves»... Ce réflexe mutin dénote, selon les individus, une revendication symbolique, l’appropriation d’un lieu où l’on a vécu un instant de pur bonheur. Le geste est compréhensible, l’idée louable, la démarche justifiée... Mais attention, c’est ici que débute un phénomène de dépendance, une tendance à la «collectionnite». En effet, certains d’entre vous n’en sont pas à leur premier «larcin» de ce genre. De la poignée de sable blanc irisé de Bora-Bora à celui finement doré de Moorea, ou au noir profond de la pointe Vénus à Mahina (Tahiti), le choix ne manque guère en Polynésie...

Et puis, il y a le sable que vous avez collecté à l’île d’Oléron, celui que vous avez rapporté de votre périple dans le Sahara, ou le sable rouge de monument Valley dans l’Utah... bref, le début d’une collection. Et sans le savoir, vous êtes devenu un arénophile : un collectionneur de sable ! Et maintenant que vous le savez, vous allez vous rendre compte que le sable vous poursuit partout : au bord des plages certes, mais aussi dans les déserts, les carrières, les rivières, et partout dans toutes les montagnes du globe... Et il y en a de toutes les couleurs, parfois bicolore et même tricolore. Il y en a du fin, du gros, du poussière d’étoile jusqu’au petit pois… C’est au bout d’une dizaine d’échantillons collectés que l’on prend vraiment le virus (et le vrai plaisir) d’être devenu un arénophile. Les échanges peuvent commencer avec d’autres «fondus». Merci pour ces photos qui viennent de la collection de Nathalie en Bretagne.

Alain, un autre arénophile passioné qui habite dans le centre de la France, possède un site impressionnant avec une quasi-exhaustivité des sables de la planète : www.arenophile.net à visiter absolument !

Nous lui avons envoyé des échantillons de sable récupérés
dans le fond du lagon de Bora-Bora pour compléter sa collection.

En retour, il nous a envoyé ces jolies macro-photographies.
Incroyable non ?

 

 

Cliquez pour agrandir. Cliquez pour agrandir.

3 photos de sable provenant du fond du lagon de Bora-Bora,
pointe Matira.
 

 

Cliquez pour agrandir.

Retour



Guide touristique & Opérateur de Voyages
Tahiti Guide est une marque déposée
© 2017 Tahiti Zoom & Lodrez